Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Ecrire pour les robots

Ecrire pour les robots

jeudi 20 avril 2006

Un éditorial du New York Times constate qu’un nombre croissant de journaux en ligne adaptent leur style rédactionnel aux contraintes de l’indexation par les moteurs de recherche. L’évolution, remarque-t-il, est flagrante pour ce qui concerne les titres d’articles ; car un titre doit normalement piquer la curiosité du lecteur, l’intriguer, parler à son imagination, afin de l’inciter à continuer sa lecture. Malheureusement, les robots (d’indexation) ne semblent pas avoir les mêmes besoins intellectuels que les humains. Ainsi, pour optimiser l’indexation d’un article, faut-il que son titre soit parfaitement explicite, qu’il contienne les mots clés stratégiques et qu’il adopte une syntaxe basique.

Certains titres de presse commencent apparemment à tenter de contourner l’obstacle en pratiquant un double titrage en deux temps (un titre pour la « Une », un autre pour la page d’affichage de l’article). Et après tout, conclut le New York Times, cela n’a rien d’étonnant ; car c’est le propre de l’écriture journalistique que de savoir s’adapter aux contraintes techniques pour attirer un lectorat le plus grand possible.

A lire aussi, l’analyse de Christian Fauré dans Hypomnemata, qui parle d’anti-texte pour évoquer ce type d’écriture.


Voir en ligne : Hypomnemata