Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Linux et les choses

Linux et les choses

jeudi 31 août 2006

« Linux et les Choses est un site d’information sur l’emploi des logiciels libres dans la recherche et l’enseignement (spécialisé sciences humaines). Il fut lancé en janvier 2006 et n’a pas de prétention particulière sauf d’informer un public bien particulier, souvent composé de néophytes, sur l’intérêt d’utiliser des logiciels libres plutôt que des logiciels propriétaires.

Vous l’aurez compris, Linux et les Choses n’est pas un recensement de tous les logiciels libres. D’autres sites font cela très bien, tel le célèbre Framasoft. Le site entend démontrer que les logiciels libres devraient être considérés comme des outils de premier ordre pour la production et la diffusion des connaissances.

L’objectif est donc de diffuser des informations susceptibles de favoriser l’adoption de logiciels libres et d’influencer les projets pour un travail de recherche classique en sciences humaines et sociales.

La production et la diffusion des connaissances scientifiques dépend aujourd’hui de manière vitale de l’outil informatique. L’accessibilité, l’appartenance et la composition des systèmes d’exploitations et des logiciels grâce auxquels les connaissances accèdent à un support numérique, sont des enjeux fondamentaux pour plusieurs raisons :

* leur coût,

* leur intégration dans les pratiques scientifiques,

* leur utilité dans le transfert des connaissances,

* leur appartenance ou non à un monopole privé,

* leur diffusion.

... Bref tout ce qui fait qu’un outil scientifique, tout comme la connaissance qu’il contribue à produire, doit lui aussi se diffuser de manière rapide et libre de toute pression économique ou politique. On n’apprend rien de nouveau : Galilée en avait déjà fait l’expérience avec sa lunette astronomique. L’accord-cadre entre le MENRT ( Le Ministère de l’Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie) et l’AFUL (Association Francophone des Utilisateurs de Linux) est un exemple d’une prise de conscience amorcée officiellement dès 1998.

Si les avantages des logiciels libres ne sont plus à démontrer du côté des sciences de la nature (logiciels d’astronomie, calculs en tous genres, LaTex, etc.), ce n’est pas exactement le cas de la visibilité des logiciels libres et de l’intérêt de Linux pour les sciences humaines. En effet, le plus souvent par habitude et non par conviction, la plupart des enseignants et chercheurs dans ces domaines utilisent des systèmes et logiciels propriétaires.

Leurs outils de travail sont ainsi soumis à un coût, à une licence et aux inconvénients (la protection des données, l’apprentissage) inhérents à une méconnaissance des possibilités offertes par le "Libre", alors même que leurs besoins en matière d’informatique pourraient être entièrement comblés par des logiciels libres.

Linux et les Choses fait donc le pari de proposer un éventail du libre susceptible d’intéresser un tel public. »

Christophe Masutti (merci à Jean-Christophe )


Voir en ligne : CNRS - EDSH

Messages

  • Tiré de la page d’accueil :

    Derniers articles

    Forum OpenOffice.org, 30 août 2006
    Centre de ressources francophone dédié Ooo
    lire_suite

    Phenix Agenda, 30 août 2006
    Un agenda libre français
    lire_suite
    WebCalendar, 27 août 2006
    Un agenda on-line entièrement libre
    lire_suite
    Projet PSPP, 27 août 2006
    Analyse statistique
    lire_suite
    RKward, 27 août 2006

    Tant que les sites Linux continueront à être constitués de 50% seulement de termes intelligibles à la première lecture, je ne vois pas comment on pourra faire décoller cette plateforme.

    La dernière chronique de Jakob Nielsen porte en partie sur ce problème.

    Voir en ligne : François