Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Le calendrier en ligne, cheval de Troie de la protection de la vie (...)

Le calendrier en ligne, cheval de Troie de la protection de la vie privée

mardi 5 septembre 2006

Une des grandes constantes du débat sur la protection de la vie privée pour ce qui concerne les nouvelles technologies, c’est la décalage entre un discours théorique souvent très sourcilleux et prudent, et la pratique quotidienne de la plupart des utilisateurs qui communiquent des informations stratégiques sur eux-mêmes sans s’en rendre compte ou en imaginer les conséquences.

Jay White, du blog Little Dumb Man fait la démontration de manière très convaincante, que les agendas partagés, proposés par Google, Yahoo, MSN et d’autres portails, qui sont souvent librement accessibles sur le réseau, constituent de véritables mines de renseignement sur les personnes qui les alimentent. A partir de là, il est très facile, argumente-t-il preuve à l’appui, de déduire à quel moment par exemple quelqu’un s’absentera de chez lui, offrant sa maison aux cambrioleurs. Et pour enfoncer le clou, il montre à ceux qui croient qu’il suffit de cacher son véritable nom en utilisant un pseudo, qu’avec un peu de jugeotte et à l’aide des renseignements téléphoniques, il est très facile de reconnaître l’identité d’une personne qui se cache derrière un pseudo.

On apprendra en finissant la lecture de ce billet, comment régler les options de Google Calendar permettant de garder privé son agenda en ligne.

A bon entendeur...


Voir en ligne : Slashdot