Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Une thèse suédoise sous licence creative commons

Une thèse suédoise sous licence creative commons

jeudi 28 septembre 2006

Mathias Klang, le responsable du projet Creative Commons pour la Suède vient de rendre publique sa thèse d’informatique en utilisant une des licences proposées par le projet. Les licences Creative Commons permettent aux auteurs de créations intellectuelles, quelle qu’en soit la nature, de déterminer finement les droits d’utilisation qu’ils accordent au public sur leur travail, le minimum étant toujours d’autoriser la copie et le rediffusion dans un cadre non commercial. Intitulée « Disruptive Technology, Effects of Technology Regulation on Democracy », la thèse de Mathias Klang, préparée à l’Université de Göteborg, s’interroge sur les relations entre démocratie et régulation technique des réseaux, dans une tradition de recherche désormais bien balisée.

Les thèses sont typiquement des objets pour lesquels les licences Creative Commons couplées à une stratégie de diffusion en ligne sont utiles. Elles permettent au doctorant de protéger son travail sans empêcher sa circulation large dans les milieux académiques en particulier. C’est ce qu’a bien compris l’Université Lyon 2 qui propose à ses étudiants un service de diffusion des thèses ven ligne et les incite à utiliser une licence Creative Commons.

(via fmf)


Voir en ligne : Mathias Klang