Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > La raison dialogique à l’épreuve d’Internet

La raison dialogique à l’épreuve d’Internet

jeudi 28 septembre 2006

Excellente idée qu’a eu Natacha Quester-Séméon, du collectif Les Humains Associés, que d’interroger le sociologue des sciences Pierre Lagrange à l’occasion du 5ème anniversaire du 11 septembre. Issu du célèbre Centre de Sociologie de l’Innovation à l’Ecole des Mines, Pierre Lagrange s’est en effet intéressé aux para-sciences, comme la parapsychologie et l’ufologie, en particulier pour montrer que le partage entre sciences et « fausses » sciences ne recouvrait pas l’opposition rationnel-irrationnel mais était le résultat de constructions historiques et collectives.

C’est sur l’importance qu’ont prises les théories du complot à propos du 11 septembre, en particulier sur Internet, qu’il est ici interrogé. En 38 minutes d’explications denses, il montre comment Internet, en renforçant une démocratisation des opportunités de prise de parole publique accélère l’effondrement du cadre rationnaliste classique. Plutôt que sur une vision binaire rationnel/irrationnel, c’est bien plutôt en prenant en compte une multiplicité de représentations particulières du monde qu’il estime nécessaire de construire le débat public aujourd’hui.


Voir en ligne : 11 septembre - Internet et conspirationnisme Interview de Pierre Lagrange