Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > L’accès aux données : nouvelle frontière de la recherche scientifique

L’accès aux données : nouvelle frontière de la recherche scientifique

jeudi 5 octobre 2006

En ce moment même, le projet Science Commons (qui est dérivé de la plus large initiative Creative Commons), organise une conférence à Washington sur le thème de l’accès aux données de la recherche.
En effet, la situation de l’accès aux résultats de la recherche, c’est-à-dire aux publications, a fortement évolué ces dernières années. La plupart des publication scientifiques sont aujourd’hui diffusées sur les réseaux numériques, et le mouvement pour le libre accès a contribué à lever bon nombre d’obstacles à la libre circulation de ces publications. Récemment encore, les presses de l’Université d’Oxford décidaient de mettre en oeuvre un modèle de publication dit hybride, où les auteurs peuvent choisir de rendre immédiatement disponible leurs articles pour tous, gratuitement.

Aujourd’hui, et pour de multiples raisons, la réflexion se porte davantage vers l’accès aux données brutes produites par les recherches et sur lesquelles les publications sont construites. Un certain nombre de textes proposés comme base de discussion de cette conférence pointent les multiples obstacles, juridiques, politiques, techniques qui parsèment la route de ce qu’on appelle désormais « e-science ».

E-science représente, à la suite du modèle centralisé et industriel popularisé sous le thème de « big science », un mode d’organisation de la recherche qui repose sur une mise en réseau généralisée des travaux de recherche et en partiulier bien sûr des données qu’ils produisent. Il s’agit bien évidemment dans ce cadre, de transcender les frontières institutionnelles, nationales, mais aussi disciplinaires qui empêchent cette circulation. Très excitant sur le papier, et dans les présentations qu’on peut en voir, le programme e-science comporte malgré tout un sérieux point aveugle : une quasi-absence de réflexion épistémologique sur ce que peut bien être le statut d’une donnée sortie du cadre de la recherche pour laquelle elle a été produite, et a fortiori de la discipline qui lui confère sa validité.

Via Affordance


Voir en ligne : La science comme bien commun