Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Apple : un prédateur visant au monopole ?

Apple : un prédateur visant au monopole ?

jeudi 5 octobre 2006

La question peut paraître saugrenue, si l’on a en tête le marché des ordinateurs personnels. Elle l’est beaucoup moins si on regarde celui de la distribution numérique de musique. Plusieurs observateurs font en effet remarquer que la firme de Cuppertino semble vouloir profiter de la domination de son balladeur numérique Ipod sur ses concurrents, pour améliorer sa position à d’autres niveaux de la chaîne industrielle. Le couple Ipod-Itunes en effet est très verrouillé. Récemment, le Mercury News n’hésitait pas à comparer Apple à Microsoft sur ce terrain. Il est vrai qu’à l’analyse, Itunes peut être considérée comme une très intéressante boîte noire : à la fois lecteur multimédia, interface d’accès à la boutique Music Store et d’achat des différents morceaux inscrits au catalogue, gestionnaire de bibliothèque personnelle multimedia (il va par exemple, réorganiser et renommer les fichiers), et gestionnaire pour finir de l’Ipod.

Plus récemment, Apple a fait preuve d’une agressivité encore plus marquée en cherchant à empêcher l’ensemble des acteurs commerciaux d’utiliser le terme podcast ou podcasting au motif que le suffixe pod renvoie à une marque déposée. C’est l’occasion de remarquer que par exemple, l’annuaire le plus populaire de podcasts, n’est autre qu’une sous-partie de la boutique de musique en ligne détenue par Apple et que le podcasting, qui s’est développé à une vitesse fulgurante et de manière assez spontanée, n’est pas sans poser quelques questions politiques en terme de format, de technologies, d’outils, et bien sûr d’usages.

Via jcp.


Voir en ligne : Wired blog