Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Edition et industries de la connaissance à l’ère du numérique

Edition et industries de la connaissance à l’ère du numérique

jeudi 23 novembre 2006

Première d’un cycle de six conférences données à l’ENS Lettres et Sciences humaines sur l’« économie politique de l’édition numérique » : jeudi 30 novembre de 17h30 à 19h30, à l’ENS LSH, parvis René Descartes, Lyon 7ème, Métro Debourg. Entrée libre


Présentation
 : Les réseaux numériques entrent dans l’âge éditorial. Des stratégies de mise à disposition sont à
l’oeuvre tant du coté des acteurs publics que du coté de l’édition privée
. Les logiques de l’offre, avec la constitution de pôles spécialisés du côté des grands
éditeurs scientifiques, se voient contrecarrées par des politiques publiques visant à
répondre à des besoins par la mise en place de consortiums universitaires, comme le Canada
l’esquisse actuellement . L’édition numérique est-elle en passe de prendre durablement le
relais des institutions liées à la diffusion « papier » ? L’alternance des supports signale-t-elle la
différence entre la circulation des recherches et la diffusion des connaissances ?

Les moteurs de recherche donnent à ces discussions scientifiques une profondeur de champ
démultipliée par les requêtes de chacun. Cependant, les objectifs cognitifs de moteurs de recherche
tels Google sont limités, comme l’ont déjà souligné plusieurs scientifiques. De plus, les évolutions
en cours prennent en compte les choix économiques des éditeurs, qui conditionnent leur approche
de la mise en ligne des contenus. Quelles positions les institutions publiques peuvent-elles
assumer ? La BNF a ouvert le débat en France. La question est également posée aux universités.

Invités : Gérard Boismenu (Université de Montréal, consortium Erudit) ;
Jean Kempf (Université Lyon 2, Presses Universitaires de Lyon) ; Patrick Bazin (Directeur de la Bibliothèque municipale de Lyon).


Voir en ligne : ENS Lettres et Sciences humaines