Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > L’Europe, entre système de signes et effets de réseau

L’Europe, entre système de signes et effets de réseau

jeudi 29 mars 2007

L’École doctorale de Sciences-Po et Sens Public présentent « L’Europe des intellectuels », un séminaire animé par Ingeburg Lachaussée et Gérard Wormser,
secr. générale et pdt de Sens Public (www.sens-public.org), Maîtres de conférence à l’IEP.

La mondialisation contemporaine n’est pas sans effets sur la place des intellectuels. L’avènement des intellectuels est indissociable du capitalisme (Simmel, Philosophie de l’argent) : la société du savoir et la croissance exponentielle des professions intellectuelles bouleversent les fonctions, les valeurs, et l’ethos des intellectuels.

Créé par Sens public et l’École doctorale de Sciences-Po, ce séminaire tentera d’éclairer ces bouleversements en présentant alternativement certaines figures emblématiques de l’histoire intellectuelle européenne, les évolutions psychiques et collectives (Simondon) liées aux techniques de la pensée, la nouvelle économie des savoirs et les transformations institutionnelles qu’elle engendre.

Vendredi 30 mars 2007, 14h-16h30

L’Europe entre système de signes et effets de réseau

École doctorale, 199 bd Saint Germain, 75007 Paris. Salle de réunion.
Intervenants :

Olivier BOMSEL, professeur d’Économie Industrielle à l’École des mines de Paris, auteur de Gratuit ! Du déploiement de l’économie numérique, collection Folio Actuel, Gallimard, 2007.

Clarisse HERRENSCHMIDT, chercheur au CNRS, rattaché au laboratoire d’anthropologie sociale ; elle publie en avril 2007 chez Gallimard Les trois écritures. Langue, nombre, code.

Anne PERROT, Vice-Présidente du Conseil de la concurrence, Professeur d’économie à l’Université de Paris I, Membre du Laboratoire d’Économie Industrielle du Centre de Recherche en Économie et Statistiques (CREST)

Séance coordonnée par Yannick MAIGNIEN - Cnrs/ Adonis

Argument

La thèse initiale pose que le numérique est dans le code plus que dans la technologie, et que les effets de son déploiement se comparent à ceux de systèmes de signes antérieurs... La discussion portera sur la fonction de l’information codée (l’écrit notamment) dans le développement des sociétés, suivie d’une exploration des enjeux économiques associés au déploiement des marchés et des industries de code...

Par ailleurs, les effets de réseau engendrent une concurrence verticale sur la distribution d’utilités. Cette concurrence sera illustrée par l’exemple du livre et les enjeux de compétitivité industrielle. Comment situer l’Europe dans la capture d’effets de réseau ? Les représentations économiques françaises sont-elles bien adaptées à la concurrence numérique et aux opportunités qu’elle suscite ?

Olivier BOMSEL

Il interviendra autour de son livre Gratuit ! Du déploiement de l’économie numérique et développera sa réflexion autour des questions suivantes : Qu’est ce que le numérique ? Pourquoi suscite-t-il du gratuit ?

Une bibliographie du sujet :
http://www.cerna.ensmp.fr/CVs/Docs/...

La bibliographie d’Olivier Bomsel :
http://www.cerna.ensmp.fr/CVs/Bomse...

Clarisse HERRENSCHMIDT

Son intervention portera sur la troisième révolution graphique de l’histoire. L’écriture informatique et réticulaire succède à celle de la monnaie frappée - qui traite les nombres comme objets arithmétiques matérialisés par du métal ou des signes écrits. Celle-ci fut précédée par la première, celle des langues et des nombres comme objets linguistiques (Iraq, Iran : 3300 avant notre ère). La troisième révolution graphique est la nôtre, celle du code.

Bibliographie :

- "Écriture, monnaie, réseau. Inventions des Anciens, inventions des Modernes", Le Débat, n° 106, septembre-octobre 1999.

- "L’Internet et les réseaux", Le Débat n° 110, mai-aout 2000.

Lien :
http://www.formes-symboliques.org/r...

Anne PERROT

Dans le domaine industriel, le déclenchement des effets de réseaux est souvent passé par la gratuité : les inventeurs du clavier qwerty ont généralisé son usage en donnant gratuitement des cours de formation aux secrétaires, ce qui à permis à ce standard de s’imposer face à ses concurrents. Le Minitel a d’abord été offert gratuitement aux consommateurs, tout comme les terminaux de téléphone mobiles plus récemment ont été largement subventionnés. Le domaine du gratuit ne cesse de s’étendre ou plutôt de se déplacer. Le numérique bouleverse en effet les frontières du gratuit et du payant.

L’intervention portera sur les nouvelles questions économiques et concurrentielles que ce changement technologique fait surgir.

Bibliographie :

- Réglementation et concurrence (éd.), collectif, Economica, 1997.

- Villes et Economie, Maurel, Prager, Perrot, Puig, Thisse, eds La Documentation Française, 2004.


Voir en ligne : L’Europe, entre système de signes et effets de réseau