Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Microsoft et Yahoo sur le point de s’allier pour contrer Google

Microsoft et Yahoo sur le point de s’allier pour contrer Google

dimanche 6 mai 2007

La guerre de mouvements entre les géants du numérique n’est pas prêt de se terminer. Le New York Post a en effet révélé vendredi que les discussions entre les sociétés Microsoft et Yahoo avaient récemment repris en vue de conclure un mariage éventuel. Pour la plupart des analystes, c’est la domination grandissante de Google qui pousse ses deux compétiteurs à tenter de s’allier pour faire contrepoids. Les deux entreprises ont en effet récemment tenté de le concurrencer sur le coeur de son activité, la recherche d’information, sans succès. WindowsLive d’un côté, YahooSearch de l’autre ne parviennent pas, malgré leurs qualités techniques, à détrôner la domination de Google au niveau international du moins, auprès des internautes.

C’est que la compétition entre ces acteurs industriels de poids, se répand sur d’autres fronts. Google et Microsoft par exemple, étaient récemment en compétition pour acheter la célèbre régie publicitaire en ligne Doubleclick ; compétition remportée par le premier. Par ailleurs, alors que Yahoo tente de prendre pied et même dominer le marché des services de communications personnelles - souvent qualifiés de « web 2.0 », le récent rachat par Google de la plate-forme de partage de vidéos YouTube a montré que la partie est loin d’être gagnée. Et la concurrence est loin d’être négligeable, car, pour attirer le maximum de producteurs de contenus sur ses plate-formes, Google n’hésite pas à leur promettre une rémunération, sous forme de revenus publicitaires. C’est le cas depuis longtemps avec sa plate-forme d’hébergement de blogs Blogger.com, et depuis peu avec YouTube.

On voit donc bien la cohérence du modèle d’affaires progressivement déployé par Google : une synergie entre tous ses services de communication, fédérés d’un côté par sa technologie de recherche d’information, et de l’autre par un modèle économique essentiellement basé sur les revenus publicitaires.

En face, Microsoft et Yahoo, qui sont beaucoup plus anciens, sont de plus en plus menacés d’être renvoyés dans le « Jurassik Park » de l’ère numérique. Microsoft on le sait, a toujours fondé son modèle économique sur le vente de logiciels. Mais le grand public a de moins en moins besoin d’acheter et d’installer des logiciels car il a de plus en plus accès aux mêmes fonctionnalités par l’intermédiaire de services en ligne. Le service offert par Google justement, Google Docs&Sreadsheets, remplace ainsi aisément la suite logicielle Microsoft Office. Google Apps, va encore plus loin, en offrant aux organisations et entreprises la possibilité de déployer les services Google en marque blanche.

Pour une analyste de la société de consultants Forrester, l’alliance entre les deux dinosaures n’est pas totalement absurde et repose sur une logique de complémentarité : Microsoft apporte son expérience en matière de développement logiciel, et Yahoo sa bonne connaissance en matière de déploiement de services de communication et d’informations personnalisée. L’objectif affiché est de cumuler la base d’utilisateurs que chacun possède (environ 100 millions de part et d’autre). Il reste, selon la même analyste que le pari est loin d’être gagné, ne serait-ce que parce que les deux sociétés ont des cultures et des identités propres très affirmées, et qu’elles n’ont jamais fait la preuve dans le passé de leur capacité à la remettre en cause pour permettre une nouvelle fondation.


Voir en ligne : Bill’s hard drive

Messages