Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Larry Lessig se lance dans la politique

Larry Lessig se lance dans la politique

mercredi 20 juin 2007

Dans une note publié hier sur son blog personnel, le juriste américain Lawrence Lessig, défenseur de la culture libre et connu comme le père du mouvement Creative Commons, a déclaré vouloir mettre un terme à son activisme dans le domaine du copyright pour élargir son champ d’action.

L’analyse qui le conduit à prendre cette décision plonge profondément ses racines dans l’histoire de son engagement. En dix ans d’action, analyse-t-il, le succès de la lutte contre les restrictions du copyright est réel. Il n’est d’ailleurs que de regarder la vitalité du mouvement Creative Commons pour s’en persuader. Il est réel, mais en ce qui concerne la prise de conscience et les pratiques seulement. Car au niveau juridique, c’est-à-dire de la fabrique de la loi, le mouvement continue à être inverse, vers une extension temporelle toujours plus grande du copyright et des restrictions d’usage toujours plus importantes. Cette contradiction, entre un mouvement couronné d’un succès populaire et un cadre légal qui l’ignore manifestement, Lawrence Lessig l’attribue à une « corruption » du processus politique. Et par corruption, il ne faut pas entendre vénalité, mais plus simplement l’altération du processus de représentation politique par le pouvoir excessif qu’y exercent les puissances financières, c’est-à-dire, aux Etats-Unis, les lobby.

Lessig décide donc de consacrer les dix prochaines années de sa vie à ce combat, plus large, plus directement politique, voire politicien, il faut le craindre. Ce revirement est particulièrement intéressant, quand on sait que la bataille des Creative Commons a été lancé au lendemain de la défaite juridique de Lessig devant la Cour Suprême aux côtés d’Eric Eldred. En repartant aujourd’hui à l’assaut, Lessig montre qu’une révolution, fut-elle de la création intellectuelle, doit marcher sur ses deux jambes, comme tout mouvement progresssiste. Elle doit changer concrètement la réalité des pratiques, mais ne doit pas délaisser la conquête du pouvoir et le dur combat politique qui lui permettra d’obtenir une reconnaissance par la loi, de ces pratiques.


Voir en ligne : Required Reading : the next 10 years