Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Poster n’est pas publier

Poster n’est pas publier

lundi 24 septembre 2007

La Commission générale de terminologie et de néologie est un organisme missionné par le Ministère de la Culture pour normaliser le vocabulaire désignant en particulier des techniques, objets ou domaines nouveaux. C’est évidemment dans le domaine de l’informatique et d’Internet que son travail est le plus important. Ainsi, la dernière fournée de termes nouveaux, parue au Bulletin Officiel fait-elle entrer dans le vocabulaire important des termes comme syndication, assistant ou grille informatique.

Parmi ces termes on retiendra le terme « publier », qui est censé traduire l’anglais : to post. Le Journal Officiel précise le sens de ce terme :

« publier, v.
Domaine : Informatique/Internet.
Définition : Introduire un article ou une contribution sur un forum ou dans un groupe de discussion.
Équivalent étranger : post (to). »

Le langage courant n’a pas attendu la commission de terminologie pour créer un terme équivalent au verbe anglais to post. Il s’agit simplement du bon franglais « poster », qui renvoie, par homonymie et glissement sémantique a un autre type de communication : envoyer un message par la poste.

Le terme choisi par le commission n’est pas neutre non plus ; car si publier signifie dans un premier sens simplement rendre public, il est aussi, et c’est ainsi qu’il est souvent entendu, un terme qui renvoie à l’édition. Ce sont bien souvent des livres, des journaux qui sont publiés, par opposition à des messages qui sont simplement communiqués. A mi-chemin entre communication privée et publication éditée, le statut juridique des messages de forum, et la responsabilité de ceux qui en assurent la diffusion par l’intermédiaire des plate-formes qu’ils mettent à disposition, furent longtemps incertains. Ainsi, la diffamation via des forums de discussion put entraîner, selon les cas et les juridictions, une responsabilité civile entière, ou limitée au titre de la loi sur la presse de 1881. C’est depuis la loi de 2004 sur la confiance dans l’économie numérique que la responsabilité des hébergeurs de forums est définie de manière spécifique au titre d’intermédiaire technique. Celui-ci n’est plus considéré comme un éditeur ; il n’a pas les mêmes responsabilités que le directeur de publication d’un périodique papier.

Que signifie donc, dans ce contexte, la traduction de to post par publier, sinon un retour vers la confusion et l’assimilation des responsabilités ? Lorsque des interfaces de forum indiquent, en anglais, « post your message », « reply to this message » ou « submit your comment », faut-il traduire ces énoncés par un « publier votre texte » ? Une fois n’est pas coutume, l’usage populaire semble plus clair que la création savante.

« Poster un message », anglicisme qui fait sens en français, semble bien plus approprié pour donner une idée de la nature exacte du type de communication dont il s’agit. Il est propre en tout cas, à la distinguer de la démarche de publication, qui, passant par des intermédiaires placés en situation d’éditeurs, est d’une autre nature.


Voir en ligne : Bulletin officiel

Messages