Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Ecume de l’espace-temps

Ecume de l’espace-temps

mercredi 3 septembre 2008

Saison Culture multimédia 2008-2009 à la Maison populaire de Montreuil
du 3 octobre 2008 au 16 mai 2009

Tout en questionnant cette saison encore les relations entre art, sciences et industrie, nous vous proposons de naviguer sur un océan virtuel, agité de paradoxes, d’incertitudes et de contradictions. Sur la piste des principes de rétroactions et d’échange de données, artistes, chercheurs, mathématicien, sociologue, économiste… nous aideront à nous interroger sur la part d’initiatives que nous laissent ces dynamiques complexes issues de systèmes préprogrammés.

Captures de mouvements, de sons, d’images, de lumière, de température, de pression… sont aujourd’hui inhérentes aux pratiques multimédia. Ces périphériques, qui deviendront à court terme des centres de décision à part entière, tendent même à intégrer notre corps dans l’objectif de le rendre « plus efficace ». Ainsi, sous l’influence de nos actions, de nouveaux contenus sont générés, laissant place à une écume bouillonnante et perpétuellement changeante, poétiquement appelée « écume de l’espace-temps » et ici dénommée « interaction temps réel ».

Aujourd’hui largement exploités sur Internet, ces allers-retours permanents entre réel et virtuel vont jusqu’à rentabiliser nos mécanismes physiologiques et nos tendances. Métaphore de la société et de l’échange, nous y oublions qu’une machine est un système qui se nourrit d’informations. Des communautés virtuelles à la préservation des données, notre mémoire collective devient contextuelle, l’accès à l’information enjeu de pouvoir pouvant parfois conduire au liberticisme et de façon acquise au contrôle des individus.

Dans leur exploration de ces différents outils de visualisation, les artistes du numérique interrogent ces pratiques et proposent un dialogue entre l’imaginaire et le sens de nos réalités. Tentant de faire œuvre par le collectif, la création multimédia génère alors« un vaste ensemble d’idées de tous types, non structurées, non séquentielles », donnant une autre forme au rêve d’arborescence infinie du philosophe et sociologue Ted Nelson.

Soirées multimédia

vendredi 3 octobre 2008 à 20 h 30
Rétroaction et aléatoire
avec Emmanuel Ferrand, mathématicien à l’institut de mathématiques de Jussieu et Sylvain Chaty, astrophysicien à l’Unité mixte de recherche du CEA/CNRS

vendredi 28 novembre 2008 à 20 h 30
Réseau et création P2P, une informatique participative
avec Maurice Benayoun, agrégé d’Arts plastiques, enseignant à l’université Paris 1 et directeur artistique du CiTu et Wendy Mac Kay, chercheuse à l’INRIA (sous réserve)

vendredi 23 janvier 2009 à 20 h 30
Communautés virtuelles et société
avec Stéphan Hugon, sociologue au Centre d’étude de l’actuel et du quotidien – Sorbonne (sous réserve), et Serge Soudoplatoff, économiste, président d’Almatropie

vendredi 15 mai 2009 à 20 h 30
Outils libres, données personnelles et législation
avec Gilles Vercken, avocat au cabinet Gilles Vercken (sous réserve), et Olivier Auber, chercheur et entrepreneur, co-fondateur du Laboratoire Culturel A+H Sarl. et de Navidis SA

Tarif normal : 3 euros / Tarifs réduits pour les abonnés à la diffusion

Salons numériques

du 3 octobre au 23 octobre 2008
Pendule autopoiétique, par E.Rébus
Daily Interpretation, par Berthe Salegos

du 1er décembre au 20 décembre 2008
IN/OUT X.0, un projet de création connective initié par le CiTu
avec Olivier Auber, Emilie Brout, Thomas Cheneseau, Vincent Ciciliato, Dominique Cunin, Florent Di Bartolo, Vincent Goudard, Yves-Maris Lhour, Maxime Marion, Benoît Meudic, Mayumi Okura, Olivier Perriquet…

du 27 avril au 16 mai 2009
Psychic, par Antoine Schmitt

Entrées libres
- Du lundi au vendredi de 10 heures à 21 heures
- Le samedi de 10 heures à 16 heures 30.
- Fermé les dimanches, jours fériés et vacances scolaires

Workshops de création

du 3 octobre 2008 au 26 juin 2009
Caméra stylo
animé par C. Ravussin
Durée : 96 heures
Tarifs Montreuillois ou travaillant à Montreuil : 233 € / non-Montreuillois : 281 €

du 28 octobre au 29 novembre 2008
Haïkus multimédia, poésie audiovisuelle générative
animé par Maxime Marion
Durée : 24 heures
Tarifs Montreuillois ou travaillant à Montreuil : 188 € / non-Montreuillois : 227 €

du 13 décembre 2008 au 07 février 2009
Images et gestes
animé par Wolf Ka
Durée : 24 heures
Tarifs Montreuillois ou travaillant à Montreuil : 188 € / non-Montreuillois : 227 €


Voir en ligne : Le salon numérique