Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Comment sciences et société interagissent sur Internet

Comment sciences et société interagissent sur Internet

mercredi 12 novembre 2008

Google propose depuis plusieurs mois un service intitulé Google Trends, qui permet de visualiser les grandes tendances des requêtes auxquels il répond quotidiennement. Ce service permet de s’intéresser plus précisément à des termes particuliers, des zones géographiques ou sur des périodes chronologiques bien particulières. Vu le nombre de requêtes quotidiennes sur le plus important des moteurs de recherche, et vu le nombre d’internautes qui les effectue, Google Trends est en train de devenir un lieu d’observation immédiat des idées, préoccupations, interrogations qui traversent la plupart des sociétés développées.

L’équipe d’ingénieurs qui travaille sur ce service tente d’aller un peu plus loin dans une utilisation scientifique de ces données. Le New York Times et O’Reilly Radar évoquent en effet Flu Trends, une application de Google Trends à tous les termes relatifs aux symptômes de la grippe. Il s’agit donc de détecter le déclenchement des épidémies de grippe plus tôt que d’habitude, en examinant l’évolution du nombre de requêtes relatives à ses symptômes. Les premières courbes publiées par Google sur les 5 dernières années montrent en effet une remarquable corrélation entre le nombre de requêtes et le déclenchement effectif des épidémies de grippe.

Lire sur O’Reilly Radar : Your Search Activity Predicts Flu Outbreaks, Brady Forrest, 11/11/08

Lire sur le New York Times : Google Uses Searches to Track Flu’s Spread , Miguel Helft, 11/11/08

L’utilisation croissante de Google map et Google earth dans les milieux académiquez est un autre exemple d’interaction possible entre science et société sur Internet. Le Chronicle of Higher Education rapporte comment des chercheurs en sciences politiques ont profité des récentes élections présidentielles américaines pour rendre accessible au grand public par l’intermédiaire de ces deux outils toutes les données qu’ils ont accumuler sur l’histoire électorale des Etats-Unis. Résultat : tout un chacun peut télécharger des fichiers permettant de visualiser dans Google Earth le résultat des votes des différents états depuis 30 ans aux élections présidentielles.


Lire sur The Chronicle of Higher Education : Is Google Earth Becoming a Platform for Academic Scholarship ?, Jeffrey R. Young, 30/10/08

Le blog, outil grand public par excellence, constitue enfin un outil de communication dont un nombre grandissant de chercheurs se saisissent. Antoine Blanchard, responsable du Café des Sciences, a récemment publié une note éclairante sur le sujet dans Internet Actu. Ce jeune chercheur spécialiste des relations sciences-société y fait état de tout l’intérêt que nombre de scientifiques trouvent à l’utilisation des blogs dans le cadre de leur activité professionnelle. Il montre à quel point cette pratique n’est aujourd’hui plus marginale, mûrit rapidement et se normalise.


Lire sur Internet Actu
 : Ce que le blog apporte à la science, Antoine Blanchard, 29/10/08

Les scientifiques ne font pas que rendre compte de leurs recherches sur leur blog. Il peut leur arriver de prendre position, de contester les décisions qui peuvent être prises en matière de politique de recherche. L’actuel gouvernement français le sait bien, qui est confronté à une triple fronde venant des professionnels de l’enseignement supérieur et de la recherche : sur sa politique d’évaluation de la recherche, sur la réforme de la formation des enseignants, sur la modification du mode de fonctionnement des universités. C’est la raison pour laquelle il vient de faire paraître un appel d’offre, révèle Rue89, visant à surveiller en particulier les blogs et espaces participatifs sur Internet pour y repérer les « leaders d’opinion et lanceurs d’alerte » susceptibles de contester sa politique. Nul doute que ceux qui se proposeront pour cette tâche auront l’idée d’utiliser eux aussi Google Trends mais dans une tout autre perspective. Autres lieux, autres mœurs.

Lire sur Rue89 : Education : 220 000 euros par an pour surveiller l’opinion, Chloé Leprince, 09/11/08


Voir en ligne : Your Search Activity Predicts Flu Outbreaks