Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Présentation > Homo Numericus en quelques mots

Homo Numericus en quelques mots

2000, par Homo Numericus

Depuis la seconde guerre mondiale, le développement de l’informatique et son utilisation dans un nombre croissant de secteurs d’activités a profondément modifié notre société. Conçus pour des applications strictement scientifiques à l’origine, les ordinateurs nous assistent dans toutes les dimensions, y compris les plus futiles, de notre vie quotidienne.

Une révolution globale

Pour ce faire, ils ont dû en passer par de nombreuses étapes : les révolutions du micro-processeur, de l’ordinateur personnel, du time-sharing, de la commutation de paquets, de l’interconnexion planétaire de réseaux de communication, sont autant de bouleversements qui, en l’espace de quelques décennies, leur ont permis d’être présents et utilisés à peu près universellement.

Plus qu’une révolution industrielle, la révolution numérique est une révolution globale. Aujourd’hui, on en mesure les conséquences dans tous les domaines : la recherche scientifique bien sûr, la communication et les médias bien évidemment, mais aussi la biologie et la médecine, la production industrielle, la culture, l’éducation, la vie politique, les arts, les relations de voisinage, familiales, amicales, amoureuses, l’identité personnelle...

Comprendre la révolution numérique

Comprendre la révolution numérique ; tel est le mot d’ordre, la ligne éditoriale que défend Homo Numericus depuis sa création en 2000. Comprendre, c’est-à-dire très exactement connaître les bases techniques sur lesquelles cette révolution s’est développée ; et puis suivre l’actualité de ses évolutions rapides ; mais aussi s’intéresser à tous les domaines où elle agit, sans céder à l’hyperspécialisation ; enfin réfléchir et débattre des enjeux de société qui sont au coeur de cette révolution.

Ayant une mission bien délimitée : comprendre la révolution numérique, Homo Numericus s’autorise à multiplier les approches pour la mener à bien. Homo Numericus, c’est un site, un magazine en ligne, autour duquel se déploie un ensemble d’initiatives s’autorisant à varier les approches.

Variations

Le magazine d’abord : la page d’accueil d’Homo Numericus, est structurée autour de trois colonnes, c’est-à-dire trois types d’écritures :
- L’« analyse de la semaine », en colonne de gauche sur la page d’accueil, désigne des articles relativement brefs qui proposent des synthèses de l’actualité des nouvelles technologies. Au delà de l’éparpillement des informations dont nous sommes quotidiennement bombardés, il s’agit de dégager des tendances identifiables lorsqu’on met en perspective dix ou quinze publications récentes sur un sujet donné.
- les « focus » et articles de fond : en colonne de droite, suivent un rythme de publication beaucoup plus lent. Détachés de l’actualité immédiate, ils doivent pouvoir apporter un éclairage plus nuancé sur la complexité des phénomènes qu’ils analysent. Relativement longs, ils contribuent à une réflexion globale sur les nouvelles technologies.
- la rubrique « partenaires » accueille plusieurs blogs traitant de manière plus subjective de différents aspects de la révolution numérique : l’édition (Blogo Numericus), l’image (Intermedia), la philosophie (Dyktiologie).

Participer

Homo Numericus est ouvert à toute forme de partenariat. On peut contribuer à y publier textes d’actualité et articles de fond. On peut demander l’ouverture d’un blog qui, s’il correspond à la ligne éditoriale qui vient d’être fixée, peut bénéficier d’un affichage sur la page d’accueil. On peut proposer toute forme de collaboration susceptible d’accroître les échanges entre personnes partageant les mêmes préoccupations.

Pour demander l’ouverture d’un compte, la procédure est automatique ; il suffit de se rendre sur la page d’accueil du site et de remplir le formulaire d’inscription. Pour demander l’ouverture d’un blog, ou proposer des partenariats, il est préférable d’en discuter entre humains. Il faut alors écrire à postmaster@homo-numericus.net