Comprendre la révolution numérique

Accueil > Rubriques > Des prix variables pour les noms de domaine.

Des prix variables pour les noms de domaine.

mercredi 6 septembre 2006

L’ICANN dérape. L’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers qui établit les règles d’attribution des noms de domaine est en train de proposer de nouvelles règles pour ce qui concerne les noms se terminant par .biz, .info et .org. Jusqu’à présent en effet, les organismes procédant à l’enregistrement de ces noms étaient contraints d’appliquer un tarif uniforme à tous les noms de domaine. Par exemple, le coût d’achat de fdsfjhbvcvxc.net (que personne ne veut acheter), est exactement le même que celui de musique.org que l’on imagine très prisé. D’où la règle qui a toujours prévalu jusqu’ici, du « premier arrivé, premier servi », fortement tempéré par l’application du droit des marques. En droit, le système actuel d’enregistrement de noms de domaines garantit une égalité formelle entre tous les usagers en donnant à l’adolescent désargenté les mêmes chances qu’à la grosse corporation d’acheter le nom de domaine qui l’intéresse, pourvu qu’il soit le premier à le faire.

Les nouvelles règles d’attribution proposées par l’ICANN brisent cette égalité, en autorisant les société d’enregistrement à appliquer des tarifs variables selon la nature du nom de domaine. Nul doute qu’ils réussissent par là à écarter durablement les acteurs les moins fortunés ou les moins puissants du marché des noms de domaine les plus populaires.

Ce changement en profondeur provoque des levées de bouclier ; aux Etat-Unis et en Europe (et même en France, y compris chez les professionnels), mais il n’est pas sûr que les protestations aient un quelconque effet. Depuis la tentative avortée de mise en place d’une gouvernance démocratique en effet, l’ICANN s’est de plus en plus isolée du peuple de l’Internet en s’enfermant dans des procédures bureaucratiques où les intérêts financiers des plus puissants jouent un rôle de premier plan.


Voir en ligne : ALAC

Messages